mercredi 3 février 2010

Le baiser de la lune, chronique de l'homophobie ordinaire.

Il y a une heureuse initiative de production d'un film d'animation destiné à susciter un débat sur l'amour entre personnes du même sexe : "Le baiser de la lune".

Ce qui semble susciter le débat, c'est que ce film est aussi destiné à être diffusé aux élèves de cm1 & cm2 (9-10 ans).

Exactement à l'âge où on rougit quand on nous demande si on a un(e) amoureu(x)(se).
Ca me semble plutot bien, d'ouvrir les yeux à d'autres formes d'amour, tout comme il me semble bien que soient abordés en histoire les différentes facettes d'un événement, ou en biologie les thèses en cours. Et je n'aurais rien à dire sur des cours de théologie qui donneraient les bases de chaque religion afin d'ouvrir les yeux sinon sur ses propres convictions, mais aussi sur les convictions de son voisin.
La meilleure preuve que les enfants confrontés à des homosexuels ne sont pas plus déséquilibrés que les autres sont les études d'enfants élevés par les couples homosexuels. Ils ne sont pas plus ou moins homosexuels que les autres enfants, ils ont juste une vision plus tolérante de l'amour.


Là où le débat est blessant, c'est dans les réactions que vous trouverez dans la foultitude de commentaires. La zoophilie y vient en bonne place, suivie de près par "le prosélytisme du lobby gay".
Certains commentateurs sous-entendent même que des partouzes seraient organisées pour faire essayer l'homosexualité aux enfants.
J'aimerais qu'on nous foute la paix avec les déviances et généralités de bistrots qui ressortent à chaque débat.
Nous ne voulons pas que la terre entière devienne homosexuelle.
Nous ne faisons partie d'aucun lobby ou secte secrète qui chercherait la fin de l'humanité.
Vos enfants ne deviendront pas gay parcequ'ils ont regardé une émission présentée par Vincent MacDoom.
Et je ne connais personne qui soit venu à une gay pride hétéro et reparti homo.
Quand aux déviances zoophiles, coprophages, fétichistes, exhibitionnistes, elles ne sont fort heureusement pas réservées aux homosexuels (statistiquement, ce serait même plutôt minoritaire).
L'amalgame gay = sida est toujours bien représenté dans les commentaires, et les références religieuses suivent de près la peur -ou le fantasme- de la sodomie. Qui n'est elle non plus pas le privilège homosexuel, faut-il le rappeler.
L'argument contre nature est lui aussi souvent soulevé; ce qui tombe bien, c'est que de nombreux animaux vivant en société pacifiques nous donnent un exemple tout à fait positif d'une nature pleine d'amour - merci les escargots hermaphrodites, les manchots gay et parents, et surtout nos amis les bonobos !-.
Vous pourrez aussi lire le souhait de certains commentateurs qui en sont à espérer que l'Islam vienne vite pendre tous ces pédés qui font chier le monde* (si, si, lisez bien), ce qui est en soi une belle marque d'ouverture d'esprit et de tolérance.
Et enfin, les peurs de fin de l'humanité par ces amours infertiles, le but de l'acte sexuel hétérosexuel étant évidemment UNIQUEMENT reproductif -ce qui me laisse dubitatif sur tous ces couples qui font l'amour pour le plaisir, ou pire, tous ces hommes amoureux de femmes ménopausées ? Ont-ils conscience de leur déviance ?-
J'allais oublier la perpétuelle tristesse des homosexuels, à croire que c'est le monde entier qui leur en veut d'être comme ça.

Au milieu de cela**, vous trouverez quand même quelques personnes pour rappeler que le suicide chez les jeunes est majoritairement lié à des questionnements sur la sexualité. Que ces questionnements ne sont pas forcément durables, mais parfois assez traumatisants pour mener à une autodestruction.
Et que CA, ce n'est pas tolérable.

*"Le prophète arrive avec ses grues, et quand on verra se balancer dans le ciel quelques douzaines d'adeptes, cela va probablement tiédir le reste de la communauté, avant qu'ils ne soient définitivement refroidis complètement ! Et du coup, l'homosexualité va retomber dans sa discrétion d'antan." (message du 15/12)
** au moment où j'écris ce billet, il y a 167 messages plus teintés d'homophobie les uns que les autres. Mais aussi de bonnes tranches de rire !
Si vous avez le temps, vous pouvez même porter plainte pour plusieurs d'entre eux si vous êtes une association (évolution de l'article 48-4
de la loi du 29 juillet 1881).

3 commentaires:

Florian a dit…

Bravo pour cet article !

Mr BruZ a dit…

Et bien évidemment, le gouvernement de Sarkozy est contre... le contraire eût été étonnant.
http://www.yagg.com/2010/02/03/luc-chatel-est-contre-la-diffusion-du-baiser-de-la-lune-a-lecole-primaire/

Eugénie a dit…

Juste pour compléter, pour les enfants, il y a aussi les livres !
En vrac, quelques albums pour les plus jeunes :
* Je me marierai avec Anna - LENAIN Thierry - VAUTIER Mireille - Le Sorbier - 1992
* Marius - ALAOUI M. Latifa - POULIN Stéphane - L'Atelier du poisson soluble - 2001

Et des romans pour les plus grands aussi :
* Frère - VAN LIESHOUT Ted - La Joie de lire - 2001
* On m'a oublié - LE TOUZE Guillaume - L'école des loisirs - 1996
* Les Lettres de mon petit frère - DONNER Chris - L'école des loisirs - 1991
* Le Cerf-volant brisé - FOX Paula - L'école des loisirs - 1997
* J'ai pas sommeil - ÉRARD Cédric - L'école des loisirs - 2003
* Tous les garçons et les filles - LAMBERT Jérôme - L'école des loisirs - 2003
* Adieu Maxime - SMADJA Brigitte - L'école des loisirs - 2000
* Un papillon dans la peau - LOU Virginie - Gallimard - 2000
* Tabou - ANDRIAT Franck - Labor - 2003
* C'était mon ami - SCHOLTENS Anneke - Actes Sud Junior - 2006
* Entre les vagues - GALEA Claudine - Le Rouergue - 2006