mardi 22 juin 2010

Pilophile

Le monde qui nous entoure se résume en 2 ensembles :
les mecs imberbes, et les mecs poilus.

Qu'un imberbe soit un imberbe, c'est compréhensible.
Qu'un mec poilu s'épile, c'est impardonnable!

Pour vous donner une idée, voilà à quoi ça nous fait penser, un mec poilu qui s'épile :
Tout pareil.

Ca fait pas envie, hein ?
Alors messieurs, soyez fiers de votre toison, entretenez-là courte si vous voulez, mais ne cédez pas aux sirènes de l'épilation ou du rasage.
Résistez à la mode.

Be yourself.
Bear yourself.

C'était un message des pilophiles associés.

*Merci à Lyon69 pour ses photos de chattes poilues hebdomadaires, et ses "Bons Plans du Week-End".

5 commentaires:

Anonyme a dit…

oui, enfin, tu sais pas ce que c'est d'avoir les fesses très poilues...

Jujupiter a dit…

C'est vrai ça, question hygiène, c'est... ben, la merde!!

Bruno de Lyon a dit…

@Jujupiter : Tu sais que le cul aussi ça se lave ?!... Y'a pas que le PQ dans la vie. Non mais j'vous jure...

@anonyme : moi je sais, et ça ne m'empêche pas d'adorer ça !!! Chez les autres surtout, mais le mien est aussi fièrement assumé.

Jujupiter a dit…

Mais je me lave le cul! Mais avec un cul imberbe, ça serait déjà moins de boulot, et puis, il y a plus de sensations aussi!

Bruno de Lyon a dit…

Plus de sensations avec un cul imberbe ??? Mais au contraire !
Les poils sont une extension de la peau, ils transmettent des tas d'informations et sont un vecteur très précis du toucher, de l'effleurement, des caresses, des frottements...
Sans parler des contacts poils contre poils... aaaarggghhhmmmiiaaamm...