lundi 12 octobre 2009

Tête de linotte en slip

Bon, un épisode de vacances dont j'ai un peu honte... mais bien drôle.

Sur la route de la Catalogne, on s'arrête sur une aire d'autoroute pour un p'tit pique-nique avec toutes les bonnes choses achetées dans les Cévennes le matin même.
Ce matin justement, au départ, il faisait un pâle 13°C. Pas bien chaud tout ça madame ! Ça méritait bien un pantalon, un bon vieux jeans dans lequel on se sent bien pour la route.
Sauf qu'une fois arrivés au pied des Pyrénées, il faisait 26°C sous un soleil éclatant.

On pique-nique, on se détend, il n'y a presque personne, on reluque les rares routiers qui eux aussi prennent leur sandwich... Et puis j'me dis qu'un bermuda serait largement plus adapté au temps.
Je vais fouiller dans la valise dans le coffre, et tandis qu'Erwan va prendre des photos du château à côté, je me change : à côté de la voiture, je retire mon jeans, vide les poches et enfile mon bermuda léger. Ah ! On se sent mieux ! Et je rêvasse en finissant des biscuits à écouter les cigales...
Erwan revient, on remballe nos affaires, on jette nos déchets, on vérifie qu'on a rien oublié autour de la voiture... et c'est reparti pour le sud !

Mais après la voie d'accélération un doute me prend :
"Euh... Tu as rangé mon pantalon ?"
- Non, je ne m'en souviens pas."
Me voilà à me tortiller pour fouiller sur les sièges arrière... hum... rien. Puis je pense tout haut avec un air dépité :
"La dernière fois que je me souviens l'avoir vu, c'est en me changeant, quand je l'ai posé sur le toit de la voiture... Oui, c'est bien ça, et aucun souvenir après..."

L'autoroute c'est bien, mais pas pour faire demi-tour. Alors on s'arrête à l'aire suivante où justement il y a un poste de garde de la société d'autoroute.
"Bonjour, voilà... euh... comment dire... j'ai égaré mon pantalon sur l'aire de Salses...
- Quoi ?!
- Oui, mon pantalon. Je me suis changé pour mettre un short et j'ai posé le pantalon sur le toit de la voiture, mais je l'ai oublié. Il a dû tomber à proximité..."
Le sourire aux lèvres, on appelle un agent d'entretien qui était justement présent sur cette aire, il cherche, il cherche mais ne trouve rien, ni pantalon ni ceinture.

Verdict de l'employé : "Soit il est en loques entortillé autour de l'essieu d'un 38 tonnes, soit il a plu à quelqu'un."

Bon, ben c'est pas grave... après tout je n'avais rien laissé dans mes poches, et je perds avec une jolie ceinture mais rien de dramatique...

Si vous passez à l'aire de Salses-le-château sur l'autoroute A9 juste avant Rivesaltes, ayez une pensée pour feu mon pantalon. C'était un Levi's marron.

2 commentaires:

Vincèn a dit…

une rêgle d'or absolue, il ne faut jamais rien poser sur le toit d'une bagnole car pour sûr tu l'oublies en repartant :(

Bruno de Lyon a dit…

Rien ne vaut l'expérience...